Objectif subjectif #1

Bonjour les gens. Un blog c’est pas fait seulement pour écrire des trucs sérieux, c’est d’ailleurs pas trop mon genre…

Et vu que la voiture jouet c’est une discipline ou on rigole pas (hum…) et bien j’ai décidé de vous (oui pour toi public) créer une nouvelle rubrique ou je donne mon avis, purement subjectivement, sur des sujets qui me donnent envie de taper sur la tête des gens à la Benny Hill, d’autres qui me donnent des envies de régulation de population, et même ceux qui me donnent envie de rien (et pas besoin de toi). Bienvenue dans Objectif subjectif, volume 1, le pas encore retour de la vengeance du fils caché du jumeau maléfique…

Ce qui m’amène aujourd’hui, ce sont les LiPOs et tout ce qu’on peut lire sur différents sites, entendre sur les circuits et surtout lire sur les forums “spécialisés”… Ouais spécialisés c’est cela, vu qu’ils sont remplis par des gens qui ont une passion coupable comme la mienne le weekend et qui ont du temps à gaspiller la semaine au boulot!

“C’est une révolution”

La technologie des batteries est en constante évolution, forcément y’a du pognon à se faire. Après nos amis NiCad dont nous parlent encore les ancêtres du hobby (“Tu sais gamin, on faisait 8 minutes avec nos 1200SP SCRC triés à la main par Team Papy Mougeot”), les NiMH que certains ont du connaître et qui sont passés du statut de “Top-Moumoute, si t’as pas ça, ça sert à rien de faire de la petite voiture” à “Ah oui quand-même ça explose ces machins” puis enfin à “Meilleurs amis du kit RTR parce que ça aime les chargeurs muraux”,  nous utilisons de plus en plus d’accus à base de lithium dans de plus en plus d’appareils. La technologie est certes intéressante mais on ne va pas en parler en détails, on va quand-même essayer de se rentrer dans le crâne quelques concepts basiques:

  • Les caractéristiques des batteries au lithium sont différentes, selon les composants (LiPO, LiFE, LiAir,…)
  • On en trouve de multiples modèles, à de multiples prix, avec de multiples provenances
  • Ce sont des batteries, il y a du courant dedans, on ne les charge pas en les branchant sur le 220V
  • On ne plante pas des choses dedans pour le plaisir

Les deux derniers points peuvent vous paraître idiots mais c’est là tout le centre de mon énervement… Ces accus ont eu mauvaise presse depuis le début. Dès leur apparition et ce malgré des modèles sûrs, les gens ont commencé à dire que ça explosait (faux), que ça s’enflammait (vrai parfois), que ça gonflait (y’a des choses très bien qui gonflent) ou que c’était toxique (ah ça on ne va pas vite avec une batterie pleine d’huile d’olive Puget première pression à froid)… Mais aujourd’hui il est temps de…

Dévisser la tête aux idées reçues!

Je vous rappelle que rien dans ce billet n’est objectif… Je donne mon avis, donc viendez pas me dire: “Oui tu sais, à la ligne 234 du deuxième paragraphe d’un article de la version chinoise de Wikipedia que j’ai pris soin de faire traduire par mon pote Xiao, il est marqué que les LiPOs sont pas forcément parallili… paralléli…parillali… rectangulaires quoi…”, je m’en fiche, je vous fais partager mon point de vue et mon expérience, z’avez qu’à en faire ce que vous voulez ensuite… Je décline du coup toute responsabilité en cas d’interprétation hasardeuse de mes propos.

Parlons donc plus précisément de nos amis les LiPOs, c’est eux qui sont devenus le standard en compétition, quels que soit leurs formats ou leurs voltages. Cela fait bien des années qu’ils circulent et pourtant je peux vous dire malgré tout j’entends encore des choses affolantes dans les stands et je ne vous parle pas des forums de l’Internet (!)… Sachez donc, amis lecteurs, que certaines idées reçues sont fausses (comme souvent) mais que d’autres sont vraies (ben oui quand-même):

  • Un LiPO, ça ne chauffe pas
    • Faux! Un LiPO, c’est un dispositif électrique, il est donc soumis comme les autres à l’effet Joule. Moralité si vous chargez vos LiPOs très fort ou que vous tapez fort dedans pendant un run, votre batterie va chauffer c’est certain. On admet même que l’efficacité maximale des batteries LiPO est atteinte lorsqu’elles sont utilisés autour de 35°C.
  • Un LiPO, ça n’a pas d’effet mémoire
    • Vrai! Contrairement aux NiCAD et au NiMH, il n’y a pas d’effet mémoire (c’est à dire que la batterie ne perd pas de capacité avec les charges). Il n’est donc pas nécessaire de décharger complètement un LiPO avant de le charger, comme avec ses ancêtres, il est même carrément interdit de le faire, mais j’y reviendrai plus tard
  • Un LiPO, ça doit toujours être équilibré lors de la charge
    • Faux! Premièrement, seules les batteries ayant des éléments en séries doivent s’équilibrer, logique. Ensuite, vous pouvez rouler avec des accus dont les cellules sont déséquilibrées, les performances ne seront pas pas idéales mais ce n’est pas vraiment dangereux. Encore une chose, sans entrer dans les détails, il peut arriver que votre chargeur fasse plus de mal que de bien en chargeant et équilibrant vos batteries..
  • Les LiPO c’est tous les même, ils viennent tous de Chine
    • Vrai, ou presque! Comme beaucoup de choses, 95% des batteries LiPO est fabriqué en Chine. Il est donc quasi-certain que derrière les étiquettes on retrouve le même matériel. Par contre, il faut savoir que lorsqu’un fabricant sous-traite en Chine, il impose certaines conditions, qui peuvent améliorer la fabrication, mais qui vont surtout améliorer le contrôle qualité, et du coup la qualité globale des produits. Evidemment, par dessus cela, il faut encore payer les commerciaux, la pub, les frais d’importation… Moralité c’est un peu la jungle, le prix élevé ne veut pas dire qualité, tout comme l’inverse, ni l’opposé, et vice-versa…
  • Un LiPO, ça gonfle toujours/jamais
    • Enfin un bon sujet de controverse… Certains disent qu’ils n’ont jamais eu de problèmes, d’autres râlent en pointant certaines marques du doigt, d’autres enfin sont résignés et utilisent 1 LiPO par saison et le changent une fois gonflé. Je ne vais pas vous abrutir avec des détails techniques mais en gros dans une batterie il y a une anode, une cathode et évidemment un fluide électrolytique. Lors de la charge ou de la décharge, la cathode et/ou l’anode peut s’oxyder à cause des forts appels de courants. Il est résulte un gaz, qui normalement est réabsorbé mais voilà, si l’accu est trop froid (ahah vous l’avez pas vu venir celle-là) ou encore si l’oxydation est trop importante, le gaz n’est pas réabsorbé en totalité et hop la poche gonfle. La gonflette c’est le troisième topic préféré des utilisateurs de LiPO sur Youtube, juste après “Que fait mon LiPO quand je plante un clou dedans?” et “Comment brancher un accus 6S sur mon MicroT afin d’atteindre les 250km/h?”. Alors, vu comme c’est cool, je vais en faire un paragraphe…
La gonflette

Petit paragraphe donc de conseils sur les LiPOs et comment leur éviter la gonflette intempestive, autant que faire se peut…

  • Les recommandations de charge présentes sur l’emballage doivent être respectées. Ne descendez pas en dessous de 1C, jamais. Vous pouvez flirter avec la limite supérieure (10A) si vous avez un chargeur de qualité. N’essayez pas non plus de monter plus haut que 8.4V, ça devient vite très très dangereux…
  • Ne déchargez jamais un LiPO en dessous de 3V par élément, voir 3.2V si vous pouvez vous le permettre. En dessous, le risque de dommage à l’élément augmente drastiquement et il se pourrait que votre chargeur refuse de charger votre batterie. Vous n’aurez ensuite plus qu’à vous mordre les doigts ou à demander à quelqu’un de vraiment expérimenté de vous aider. Il existe une méthode à tenter, mais je ne vous la donnerai pas comme ça pouf toute cuite, c’est bien trop dangereux. Ça pouvait être vraiment problématique il y a quelques années avec des variateurs inadaptés aux LiPOs mais maintenant tous ou presque sont équipés de la coupure automatique, ce qui nous mène au point suivant…
  • Respectez la coupure LiPO! Contrairement à la coupure thermique qui intervient en cas de surchauffe et qui peut passer en passant du temps arrêté au bord de la piste (évidemment le matériel refroidit), la coupure LIPO est définitive. Donc les amis, on ne se dit pas “Encore 1 tour”, ou bien “Je la ramène aux stands”, ou encore “J’ai pas vraiment envie d’aller la chercher”. Tututu on s’arrête on descend du podium et on va la chercher.
  • Ne stockez pas vos LiPO pleins. Un LiPO plein ça vieillit très mal, ça gonfle (la grosse différence de potentiel provoquant une oxydation lente). Donc pas de charge le vendredi soir pour le samedi, ou pire. En gros, on charge sur place.
  • Stockez vos LiPO à tension de stockage. Facile à dire hein? La plupart des chargeurs possède un mode de stockage qui permet de charger/décharger la batterie jusqu’à une tension “idéale” de stockage (autour de 7.8V), mais quand convient-il de l’utiliser? Les LiPOs n’aiment pas les faibles courants de charge, ni d’ailleurs les faibles courants de décharge d’ailleurs, et les chargeurs ont la fâcheuse habitude de décharger les LiPO à 2A ou 3A. Donc, pour les économiser, n’utilisez le mode de stockage que si c’est vraiment nécessaire. Si vous faites un run de 6 ou 7 minutes, votre accu sera suffisamment proche des 7.8V pour être stocké ainsi. Vous l’avez compris, utilisez ce mode avec parcimonie, uniquement sur les batteries n’ayant pas pu être utilisées.
  • Ne chargez pas vos LiPO quand il fait froid. On en a déjà parler plus haut, hein, le froid n’est pas l’ami des LiPOs. Muchmore fabrique de quoi tempérer vos accus au cas ou. Les forts courants de charge peuvent également faire chauffer la batterie mais c’est plus que dur à maîtriser comme paramètre.
  • Roulez avec une configuration homogène. Les différents composants électronique de votre modèle doivent s’accorder. On fait souvent attention d’avoir un variateur pouvant sortir suffisamment d’ampères pour le moteur, mais trop de gens ne font pas suffisamment attention à considérer cela également pour l’accu. Sur les LiPO, on trouve souvent une valeur en C. Elle indique l’intensité en pointe que la batterie peut sortir pendant un très cours laps de temps. Le C vient de capacité, les fabricants ayant choisi de créer un rapport entre la valeur max d’intensité de décharge (en A) et la capacité de la batterie (mAh), vous voyez comme c’est logique! Bref, une batterie 5000mAh 50C peut sortir 250’000 mA, ou 250A en pointe. Un moteur brushless 13.5T consomme à peu près 330W alors qu’un 4.5T peut facilement tirer 730W, faites le calcul… N’allez pas monter des batteries Hobbyking 35C avec un ensemble Castle 8700kV, vous ferez un run et la batterie sera bonne pour la poubelle!
  • Utilisez des accus coqués. Oui c’est quand même plus sûr, vous l’avez compris un LiPO c’est une poche de fluide sous pression, donc un petit boitier plastique pour le protéger, ce n’est pas du luxe. Laissez les LiPO souples à ceux qui font de l’hélico…
  • Utilisez un sac de charge. Honnêtement, dans les conditions normales, donc avec une accu en bon état, avec un chargeur adapté réglé sur le bon mode, les risques de défaillance sont très faibles. Mais voila, on se trompe de mode, on se trompe dans les paramètres, la batterie est un peu endommagée et pouf c’est au mieux le dégazage et au pire le départ de feu. J’ai vu un accu chargé sous une table s’enflammer, je peux vous dire que ça fait des flammes gigantesques malgré le sac et qu’on a du évacué la salle 45 minutes pour que cela redevienne respirable… Mon conseil: optez pour le sac Muchmore chauffant, vous ferez d’une pierre deux coups.
Conclusion

Voila, j’espère que vous ne vous êtes pas trop ennuyés, que vous avez même appris des choses et que vous ferez moins de bêtises avec vos batteries. J’aurais pu parlé encore des nouveaux LiPO à 4 PK, du rapport avec la loi de Kirchhoff, mais bon ça serait long et ennuyeux et surtout ça ruinerait tous les efforts de nos amis publicitaires… N’hésitez pas à poster des commentaires, à y poser des questions, des critiques, toussa. Dans le prochain épisode, on parlera d’un sujet qui éveille chez moi l’admiration et la pitié en même temps, la course à la vitesse pure, ou comment atteindre 325km/h avec un Tamiya TT-02 monté sur bagues… Reviendez donc nous voir ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>