Projet Améthyste : Episode #5

Bonjour les gens,

L’hiver est arrivé sur le tard, mais il semble vouloir s’installer… Donc c’est un temps idéal pour Solidworks et le chocolat chaud. Bon le chocolat chaud c’est pas bon pour ce que j’ai je vais donc me concentrer sur Solidworks…

Euh ou on en était, déjà?

Rappelez-vous il y a plusieurs mois je vous parlais de l’Amethyst, de ses essais routiers et des premiers résultats obtenus, sur moquette et sur asphalte. Pour résumer, la voiture ne générait que peu de traction, en particulier a cause du fait que la cellule centrale et la cellule arrière ne formait qu’un seul bloc, rigide. A ce moment-là je vous avais montré deux variantes, une « compliquée », qui laissait le moteur à la même place mais ajoutait un système coulissant à roulements inédit (donc aux réactions inconnues) et un « plus simple », qui plaçait le moteur plus au centre du châssis, permettant l’ajout d’une platine arrière qui aurait le loisir de flexer comme sa copine de l’avant.

train arrière coulissant 2Amethyst mid-motorLe temps a donc passé, et bien que je préfère l’allure du premier prototype, j’ai décidé de réaliser le second. Voila donc la version 2016 de l’Amethyst:

IMG_5125 (Custom).JPG

Vous le voyez, l’accu est passé derrière le moteur, mais ce n’est pas forcément la première chose qui frappe… La voiture est étroite, vraiment étroite! On parle d’un châssis qui mesure entre 58 et 72 millimètres, toujours en deux millimètres d’épaisseur.

IMG_5137 (Custom)

Il est pourvu en son centre d’un énorme trou, qui permet au moteur d’être le plus bas possible (tangent à la face inférieure du châssis). Un trou qui pose évidemment la question de la rigidité et de la solidité de celui-ci, dans sa partie centrale. Je ne vous cache pas que lorsque le châssis est seul, il est vraiment flexible et on se dit que le centre pourrait casser rien qu’en tombant! Il ne faut pas oublier que celui-ci une fois assemblé, il se retrouve sous la cellule centrale en aluminium.

IMG_5129 (Custom)

Pour l’occasion j’ai remonté des cellules originales de chez HB, bien plus rigides que celles que j’utilisais avant de chez Jet-Racing. J’avoue que c’est toujours un gros kiff de monter une voiture dont on a dessiné une partie des pièces et de réaliser qu’elles s’ajustent avec le reste au centième. Les  courroies ont été dures à trouver et la position de la cellule centrale a dû être ajustée en fonction de cela. J’en ai profité pour monter des poulies de 20 dents au lieu de 18, ce qui donne un rapport interne plus proche de la concurrence (39/20 = 1.95)

IMG_5122 (Custom)

Les courroies sont guidées par un tendeur à l’avant et par deux tendeurs à l’arrières, afin d’éviter  les autres éléments, comme la direction à deux points ou le moteur. Evidemment, cela signifie une roue libre moins bonne que sur les touring traditionnelles, mais c’est quelque chose qu’on peut combattre en ajustant son pilotage, moins d’enroulage et plus d’attaque. Au passage, vous aurez sûrement noté que les tendeurs sont montés sur des trous oblongs, ce qui permet de faire encore varier leurs positions.

Oui, bon c’est bien marrant, mais maintenant?

Vous l’avez aussi vu, j’ai choisi de monter un ultra-shorty de chez Hobbyking. Il fait la taille d’un saddle normal et délivre 2600mAh en 2s. D’après les essais que j’ai conduits en indoor et en outdoor, 5 minutes en 13.5 boosted consomment approximativement 2200 mAh. Cela laisse une marge confortable pour les ajustements, mais j’ai également la possibilité de passer un shorty et ses 4500mAh afin de monter un moteur plus puissant.

Voilà, le rideau est donc levé, la voiture sera testée dès que les conditions météos le permettront. En statique, la voiture offre un peu moins de flex que le modèle de l’année passée (probablement parce que les platines sont plus courtes) mais la voiture semble plus « nerveuse », elle revient plus vite au neutre. Ca promet encore de belles journées de test et, je l’espère, de beaux articles.

Pour ceux qui n’en veulent encore…

Digg thisShare on Facebook24Tweet about this on TwitterShare on Google+0

One thought on “Projet Améthyste : Episode #5

  1. […] Vous pouvez la découvrir en détais sur http://www.rc4life.ch. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>