Objectif subjectif #4.3 : Les astuces du kit à 100.-

On poursuit cette série d’articles avec quelques informations complémentaires sur le montage de ce kit.

Avant tout, il faut savoir que ce kit contient peu de pièces, mais qu’une grande partie de celles-ci ne sont pas symétriques et leur configuration sur le chassis permet de faire varier certains paramètres de base comme la voie, l’empattement ou encore la chasse.

Dans la suite de cet article, je m’attarderai sur certains points particuliers de ma préparation du kit. C’est uniquement mon point de vue, vous êtes libres de faire comme vous le souhaitez, mais j’ai eu le temps de faire des tests et d’améliorer le comportement de la voiture en modifiant les paramètres de montage originaux.

190mm ou 200mm

Cette voiture est vraiment faite pour faire rouler la carrosserie de vos rêves. J’entends par là que vous pouvez rouler avec une reproduction de la Honda Civic de vos 19 ans en traction 190mm ou en Porsche 911 GT3 à moteur central arrière 200mm. Malheureusement, pour le moment, seul le mode d’emploi du montage en traction est disponible et il faudra se débrouiller pour essayer autre chose.

Bref, dans notre cas, la largeur de voie variable va nous servir pour calmer le train arrière. En effet, dans l’esprit “roulons léger”, le poids est placé le plus en avant possible (75%-25% sur ma voiture) afin d’optimiser la traction sur le train avant. C’est le premier changement par rapport à la notice, je vous conseille de passer le train arrière en 200mm, c’est à dire:

  • Ajouter les cales de 5mm à l’intérieur des triangles
  • Changer les vis des triangles arrières
  • Utiliser le trou extérieur pour les deux boules intérieures du triangle supérieur
  • Utiliser les chapes +5 pour le réglage du pincement arrière

Le sauve-servo

Le sauve-servo fourni est très sympa. Je sais que certain d’entre vous sont allergiques mais il fonctionne très bien, pour un peu qu’il soit préparé correctement.

Premièrement au montage un peu de graisse doit être insérée entre les deux parties qui coulissent histoire qu’elles ne collent pas et que le neutre soit biaisé.

Ensuite on utilisera le trou le plus proche de la tête, le trou indiqué par la notice force à réduire considérablement le débattement. Autant utiliser tout le débattement du servo, quitte à monter l’EPA plus haut que 100%.

Le train avant

Le train avant fonctionne très bien mais le réglage de la notice donne un peu de “kingpin”, c’est à dire que l’axe de rotation de la fusée avant n’est pas vertical. Cela signifie que le carrossage et la chasse varie quand on tourne. Du coup, petite modification facile, on déplace le triangle supérieur vers l’extérieur en utilisant les trous extérieurs sur la fusée et sur la cellule. Je vous garantis que vous sentirez la différence.

Le différentiel

Le différentiel est l’élément centrale de la transmission très simple de cette voiture. Il est à billes, pourvu d’une butée et en plastique. J’ai réalisé, en discutant avec certains chanceux qui ont déjà assemblée leur kit, que le montage d’un différentiel à billes n’était pas forcément évident pour tout le monde. Un classique pour ceux qui font de le RC depuis longtemps, c’est une totale nouveauté pour ceux qui ont débuté avec des touring pourvues de différentiels à pignons.

Le fonctionnement est identique pour tous les différentiels, le but est de répartir la traction sur les roues de manière différente en fonction de leur position dans le virage. On trouve dans un différentiel à billes les éléments suivants:

  • Les billes
  • Les plateaux
  • La vis, le ressort et l’écrou
  • Les sorties
  • La couronne

Un différentiel à billes doit être graissé. On utilise un graisse silicone pour la partie principale (qui ne glisse pas) et une graisse noire pour la butée. Faites bien attention pendant le montage de ne pas inverser les graisses, ni de contaminer la graisse silicone avec la graisse noire. Un diff lubrifié, c’est un diff qui ne marche pas.

Le différentiel doit être réglé libre, du moins initialement. Cela signifie que lors que vous tenez les deux sorties, la couronne ne doit pas pouvoir tourner en faisant glisser les billes, mais que le mouvement est relativement libre.Il est important de compresser le ressort une fois à la pince, histoire de faire craquer le matériau. Un différentiel monté correctement doit tourner “rond”, sans point dur ni point facile. Si ce n’est pas le cas, quelque chose s’est probablement mis de travers.

Soignez enfin les deux parties en plastique qui s’enfichent l’une dans l’autre au milieu. Il y a généralement un roulement ici, mais ce n’est le cas sur la TCR. Moralité un peu (très peu) de graisse noire évitera les mauvaises surprises.

Amortisseurs à frictions

Bon vous l’avez vu, cette voiture est montée sur ressorts. Cela signifie qu’il n’y a rien pour amortir le mouvement lors des oscillations. Comme sur les pancars, on utilise de la graisse de friction pour garnir le kingpin, afin que celui la coulisse d’une manière fluide, et que la voiture ne sautille pas sur la piste.

Ici on utilisera une vraie graisse de friction comme la CRC damper grease ou la Corally syrup… Mais une graisse de diff peut faire le taff si on a rien d’autre.

One thought on “Objectif subjectif #4.3 : Les astuces du kit à 100.-

  1. Paul

    Exactement ce qu’il fallait. Jonathan President! (ha mince, trop tard, c’est deja fait)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>